Billet
Par

Julie a écourté ses études en seconde année de licence sans laisser tomber son objectif professionnel de devenir CPE dans le secondaire. Mais au prix de souffrances psychologiques et de problèmes financiers qu’elle explique.

Par

Misères du décrochage universitaire

Julie a écourté ses études en seconde année de licence sans laisser tomber son objectif professionnel de devenir CPE dans le secondaire. Mais au prix de souffrances psychologiques et de problèmes financiers qu’elle explique.