Retour sur la 33ème rencontre des musulmans de France

0

Du 13 au 16 mai dernier s’est déroulé au Bourget la rencontre annuelle des musulmans de France, événement organisé par les frères musulmans (Union des Organisations Islamiques de France ). Elle accueillait les musulmans de différentes obédiences afin de partager un moment convivial autour de valeurs spirituelles et temporelles.

Une fois arrivées à la gare du Bourget, une navette spéciale attendait les personnes se dirigeant vers le parc des expositions. Dés l’entrée les hommes et les femmes sont abordés par une vingtaine de personnes arborant des pancartes avec des photos et des plans de leurs mosquées, ou bien de l’institut ou du puits d’eau potable qu’ils souhaitent financer. Le même type de scène se déroule à l’intérieur du pavillon. Une dame s’oriente vers moi et mon amie. 20 centimes tombent à terre. Cette femme nous demande de l’aider à financer la construction d’une mosquée au Bénin. Je ramasse les 20 centimes et les pose dans la besace de la femme qui continue à tendre la main. Je lui dis que j’ai donné, mais elle dit n’avoir rien vu. Puis elle sort cette sentence irrévocable ” Tu dépenses des millions et pour Dieu tu donnes 20 centimes”. Je ne sais pas quoi dire à part faire semblant de n’avoir rien entendu. La femme m’asperge d’un peu de parfum et s’en va.

Le salon se découpe en plusieurs parties. Ici, un espace de conférence aux sujets variés « Médias enjeux et pouvoirs », « éthique et finance, quelles alternatives ? » Plus loin un Café-débat se demande si « L’école de la république ça marche encore ? » ou bien encore « Et si le renouveau de la France passait par la banlieue ? »

Puis il y a les nombreuses librairies qui vendent leur livres, un stand entrepreneuriat dans lequel j’ai pu échanger avec Sofiane Iquioussen, entrepreneur de l’économie sociale et solidaire qui, à l’instar de la finance islamique, s’occupe principalement d’associer commerce et éthique. Les instituts d’études parisiens et provinciaux viennent y faire la promotion de leurs programmes d’enseignement. Enseignement de la la langue arabe, des sciences du Qoran et de la jurisprudence. Plusieurs formules sont proposées, cours du soir, en week-end et même cours en ligne.Se trouve également présente une entreprise de Conseil, “Dine consulting”, qui accompagne les entrepreneurs dans leurs projets de création d’entreprise. Proche du stand “business” se trouve des commerces vendant des produits venant d’Afrique et du Moyen-Orient, du musc, des robes, des savons. On y trouve des produits « tendances », un mélange d’islam et de modernité comme ses “qamis” longue robes fashion ou ses dentifrices sans fluor mais à base de « siwak » petit bout de bois qui permet de purifier la bouche à tout moment de la journée, que tout musulman est incité par les Saintes Ecritures à utiliser régulièrement.

Puisque de nombreux débats et thématiques sociales sont abordés, l’utilisation des nouvelles technologies afin de mieux communiquer sur les associations, et l’intégration de la mode et de la tendance dans l’usage des vêtements islamiques,

Figure de cette volonté de respect des principes fondateurs de l’islam et d’intégration dans la société française, Tariq Ramadan, la star du forum, était bien présent cette année pour présenter quelques conférences. Il fut attaqué par des Femen. L’incident clos, monsieur Ramadan continua sans être trop décontenancé. Tariq Ramadan est le représentant de cet islam qui a la volonté d’accompagner la modernité, à travers notamment le rapprochement des sciences islamiques et des sciences humaines, par exemple au moment de collaborer avec Edgar Morin dans l’écriture de “Au péril des idées”

Partager sur :

Infos de l'auteur

Makan Fofana

Habitant du quartier du Bois de l'Etang à La Verrière, ancien étudiant à la Sorbonne Nouvelle en Licence Langue Littérature et civilisation, écrivain à mes heures perdues, amateur de philosophie, de spiritualité et du monde de l'entreprise. A travers ce blog je souhaite favoriser de nouvelles initiatives dans le quartier.