Trappes Action Solidaire : à la recherche de solidarité

0

Dimanche 20 novembre, le Trappy Blog est allé à la distribution organisée par Trappes Action Solidaire, une association qui vise à lutter contre la pauvreté dans la ville et dans ses alentours.

Ce dimanche après-midi à Trappes, c’est ambiance The Walking Dead. La pluie et l’éclairage d’un soleil timide y sont pour beaucoup. Cependant, dans le quartier pavillonnaire de La Boissière, rue du centre, on entend des rires avant même d’entrer dans le local embué, où se tient une distribution de l’association Trappes Action Solidaire.

Il y a foule dans cette petite salle prêtée par la Mairie de Trappes. Beaucoup de femmes circulent parmi les stands tenus par les bénévoles. Les enfants courent et rient. Au milieu de la salle, trône une table avec des pâtisseries de toutes sortes, pour le plus grand plaisir de tous. On y retrouve des familles de Trappes mais aussi des alentours. Les discussions fusent. Ce jour-là, l’association organise la distribution de vêtements, de kits d’hygiène (gel douche, shampooing, brosses à dent etc.) et livres pour tous ceux qui en ont besoin.

« On nous regarde, on nous like, on nous soutient, mais derrière il n’y a rien »

Trappes Action Solidaire, une association qui se veut ouverte à tous, a été créé en septembre 2015 par Mustapha Benlahcen. L’association est aujourd’hui composée de six membres et une vingtaine de bénévoles. Ses actions ne se résument pas qu’à la distribution de colis alimentaires et produits de première nécessité mais incluent aussi un accompagnement juridique des familles (carte de séjour, demande de logement…) et parfois même d’aide dans la recherche d’un emploi.

L’événement qu’il a mis en place « un vêtement, un livre » est un succès. Une jeune fille venant de Saint-Cyr-L’école, passionnée de lecture, trouve son bonheur avec La Parure et Bel-Ami de Maupassant. Yousra et Ouahiba, jeunes trappistes bénévoles, s’occupent du stand de vêtements pour femmes et adolescentes. Elles nous expliquent qu’elles sont ravies que le stock soit presque écoulé au vu du nombre important de gens qui se sont déplacés pour bénéficier de la distribution. Pourtant, ce n’est pas le cas à chaque fois.

Pour Driss, un membre actif de l’association, si ce type d’événement fonctionne aussi bien, c’est aussi parce qu’ “il y a de plus en plus de demande”. “En habitant ici, je ne voyais pas ce qui manquait aux gens au quotidien parce qu’on est dans une routine boulot/maison/dodo”.

De son côté, le président de l’association, Mustapha, soulève un point qui lui tient à cœur : il y a des dons mais la mobilisation de la population n’est pas facile. La communication sur internet n’est pas efficace pour toucher les gens qui en ont besoin. Selon lui, la meilleure manière reste les flyers dans les boîtes à lettres. Très présent sur Facebook, il regrette aussi la mobilisation superficielle qui s’exprime en nombreux like et partages quand l’association fait appel à la générosité, mais parfois sans aucun don.

Faire découvrir un autre monde aux jeunes”

En réalité, l’association ne souhaite pas s’arrêter là. Driss me parle des différentes activités de l’association. Ces distributions ne constituent pas le cœur de leur action. Des colis alimentaires quotidiens sont livrés à domicile et des sorties pour les enfants sont régulièrement organisées (en moyenne tous les deux mois) pour « faire découvrir un autre monde aux jeunes ».

L’organisation entretient des relations étroites avec les Trappistes : sur les 2000 familles qui ont bénéficié de l’association, 300 ménages sont en contact direct avec un des vingt bénévoles pour subvenir plus attentivement à leurs besoins. Les prochaines étapes pour Trappes Action Solidaire qui a maintenant plus d’un an, sont l’acquisition d’un local, d’un camion et d’un site internet performant.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Salma Dahir

Etudiante en M1, Trappiste depuis toujours, j'écris pour raconter des histoires et des rencontres.