Toi-Même Tu Filmes” : Deux vidéos 100% trappistes à la finale du concours national de YouTube

0

Des groupes de jeunes Trappistes ont produit 14 vidéos dans le cadre d’un projet avec YouTube. Deux de leurs courts-métrages ont été sélectionnés pour la finale du concours « Toi-Même Tu Filmes » qui aura lieu le 7 novembre 2016 à Paris.

« Car les frères s’aiment avec fierté » et « Dépassons nos préjugés ». Ce sont les titres engagés de deux court-métrages réalisés par des Trappistes et sélectionnés pour la finale du concours “Toi-même Tu Filmes”, qui aura lieu le 7 novembre à Paris. Plus d’une vingtaine de jeunes Trappistes ont été sollicités, l’été dernier, par la mairie, pour concourir à ce projet. L’idée est de réaliser des vidéos de 90 secondes pour parler de la fraternité.

Un projet bien encadré

Cloé (20 ans), Vanessa (18 ans), Téo (15 ans), Ugo (17 ans), Houleeiy (17 ans) et Louisa (17 ans) font partie des heureux élus. Motivés et confiants, ils nous parlent fièrement de leur projet. «C’est le service jeunesse de la mairie qui nous ont contactés» explique Cloé, «parce que nous sommes actifs dans la ville» ajoute-elle. De ce projet, ils attendent de sortir grandi. Aidés de leurs « parrains», des professionnels travaillant pour la plate-forme de partage de vidéos YouTube, ils ont mené une vraie réflexion pour trouver les sujets et determiner un angle pour raconter leurs histoires. L’organisateur du concours leur a fourni des téléphones et des microphones pour permettre la réalisation de leurs œuvres.

Car les frères s’aiment avec fierté

Pour la finale, Ugo, Téo, Louisa, et Houleeiy ont été ambitieux en parlant de l’homosexualité. «J’ai des amis qui le sont» raconte Louisa, «Je voulais parler de ce qu’ils vivent sans parler d’eux» me précise-t-elle. Dans les quartiers populaires comme ailleurs, l’homosexualité est un sujet difficile à aborder. Dans les quartiers populaires peut-être davantage. Le court-métrage tourne autour d’une interrogation : un ado fugue et laisse une lettre à son petit frère pour lui en confier les raisons, « […] Car je sais qu’ici, au quartier, on ne pourra pas vivre notre histoire.» écrit le garçon à son frangin. Les acteurs, présents, sont vraiment frères mais n’ont jamais été concernés personnellement par le sujet. Et pourtant ils en parlent sans malaise. Et sont même fiers de leur vidéo, sobre, simple mais transpirant l’authenticité : «Il n’y a pas de musique car c’est un moyen pour que ceux qui regardent la vidéo puissent être touchés par le son de ma voix et les mots» explique Ugo.

Dépassons nos préjugés

Cloé et Vanessa ont décidé d’évoquer les préjugés médiatiques selon lesquels la solidarité est absente des quartiers. «On voulait mettre en avant ce que l’on fait de bien» affirme Houleye. Les médias véhiculent. Les jeunes Trappistes ont donc mis à profit ces 90 secondes pour lister le tas de clichés collés à la ville de Trappes, et aux quartiers populaires en général, afin de les opposer aux qualités de la cité. Pour ce faire, les jeunes artistes ont choisi de jouer sur nos propres préjugés. Un couteau est exhibé comme s’il était l’arme d’un crime. Mais cette association n’est en fait que le fruit de notre imagination, car ce couteau n’est que le moyen pour quelques amis de couper une part de gâteau : «Le gâteau c’est le partage» s’exclament Houleeiye et Vanessa.

Quinze vidéos ont été sélectionnées pour participer à la finale du concours. Le jury composé de cinq personnalités du monde médiatique remettra aux heureux élus un Grand Prix sous la forme d’un voyage et d’une formation au YouTube Space de Los Angeles. Par ailleurs un Prix Jeunesse offrira un kit de tournage professionnel. Les cinq courts-métrages ayant rassemblé le plus de suffrages obtiendront le Prix du Public donnant accès à des formations au YouTube Space de Paris.

C’est au public d’élire ses vidéos favorites. Alors engagez vous, soutenez cette jeune génération de Trappistes énergiques et innovants. Votez !

Pour voir et voter pour les vidéos en finale : https://toimemetufilmes.withyoutube.com/

Pour voir l’ensemble des vidéos produites : https://www.youtube.com/channel/UCi2FLVCvV625Z2fqF7XtYFg

Partager sur :

Infos de l'auteur

Tristan Péribois

Dionysien de naissance mais Guyancourtois de cœur, j'ai grandi entre Guyancourt, Montigny et Voisins. Passionné de lecture, d'écriture et de politique, j'ai crée un blog "Elections Guyancourtoises" et participé à la rédaction du journal local "Le Complément". Le Trappy Blog est une nouvelle étape dans mon engagement.