Du Street Art à Vitry

0

Les amateurs de Street Art avaient rendez-vous le Samedi 18 Juin à la gare RER C de Vitry sur Seine pour une promenade un peu particulière organisée par l’association Vitry’N urbaine, qui œuvre pour donner une meilleure image de la ville, dans la lignée du festival Futur en Seine.

Leur dernière initiative en date : pARTicipACTIF, une « balade urbaine » qui a pour but de nous faire découvrir les nombreux artistes urbains qui y opèrent.

Accueillis par une jolie mosaïque représentant Super Mario réalisée par Method Graphic, nous nous sommes ensuite armés de l’application Digital Street Art et nous nous avons flâné dans les rues de la ville en découvrant des graffitis plus beaux, colorés et surprenants les uns que les autres. Parmi les œuvres les plus marquantes, on pouvait compter les portraits criants de réalisme de Christian Guemy, plus connu sous le pseudo C215, avec ses lignes bien particulières, ses couleurs parfois chatoyantes et sa petite signature en forme de cube. On a pu les retrouver un peu partout dans Vitry, des murs en passant par des boîtes aux lettres. Il y avait également les animaux plus vrais que nature de ROA et Orticanoodle, d’une taille impressionnante ‚ou encore les graphs pêchus d’EMEO et Lalasaïdko. Nous avons eu la chance de croiser sur les quais de Seine Artis, qui réalisait un live painting.

La pluie, qui s’invitait de temps à autre, n’a en rien entamé de notre bonne humeur.

Capuche sur la tête et bombes de peinture en main, le grapheur de 52 ans a répondu, toujours avec le sourire, à nos quelques questions. Nous avons ainsi appris que cet artiste passionné par le dessin « depuis tout jeune » s’attaque aux murs et même aux maisons qui lui sont gentiment confiées par leurs propriétaires depuis maintenant 23 ans. « On a tous des passions, pour certains c’est le sport, d’autres la musique ou même le sexe, moi c’est le dessin. » assure t’-il. Notre promenade s’est achevée par la découverte d’une immense fresque réalisée lors d’une Vitry Jam précédente. Nous sommes rentrés un peu fatigués mais heureux d’avoir pu découvrir cette incroyable richesse urbaine, qui donne de la couleur à des décors souvent trop ternes. Katia Nunès et Mathieu Pasquereau

Vous souhaitez en savoir plus sur les street-artistes mentionnés dans l’article :

Petit diaporama avec de nombreux autres street artists : 

Partager sur :

Infos de l'auteur

Katia Nunès

Versaillaise qui vit maintenant à Guyancourt, amatrice d'arts en tout genre qui aime aussi parler de société, d'éducation et d'inégalités. Curieuse de tout et qui aime apprendre des autres, le Trappy Blog est pour moi un moyen de partager mes expériences et les questions que je peux me poser.