La réussite à La Verrière a un prix

0

La soirée des réussites de la Verrière s’est déroulée le vendredi 4 novembre dernier à l’espace Aimée Césaire, afin de récompenser et de mettre en lumière les jeunes diplômés Verriérois.
Histoire de faire cogiter la salle, une question est jetée au public par Zoubida Rafiq, élue de la Verrière à la jeunesse et à l’emploi. “20 millions, ça vous dit quoi ?”. La soirée des réussites, ça peut donner l’impression de retourner à l’école… La valeur prix remporté par les étudiants ce soir ? Négatif. Le nombre de chômeurs à La Verrière ? Loin s’en faut. Un gars trouve la réponse :C’est 20 millions de vues sur YouTube”. “Ah oui oui, oui !comme dirait Niska. Décryptage : Yohann, jeune Verriérois, a réalisé une vidéo intitulée “Headway” mettant en scène le funambule Louis Boniface, lui aussi habitant de La Verrière. Une ambiance douce, un paysage époustouflant, et un travail de montage vidéo exceptionnel, surtout pour un jeune de moins de 20 ans.

Plus largement, la soirée a permis au public de faire connaissance avec une vingtaine d’étudiants de la Verrière, diplômés du bac ou d’une formation supérieure. Tous ces jeunes ont été récompenses par un chèque-cadeau, et une place pour le concert du soir à la salle de spectacle le Scarabée. Chacun a parlé de sa passion, du choix de ses études et de son avenir. Par exemple, Love, 24 ans, diplômée d’un master 2 en psychologie du travail et ergonomie (« l’étude scientifique de la relation entre l’homme et ses moyens, méthodes et milieux de travail » nous apprend le dictionnaire). Love n’était pas destinée à finir psy, car avec un bac st2s, elle s’orientait plutôt vers le métier d’infirmière. Mais ” je n’aime pas les piqûres et voir souffrir les gens” explique-t-elle. Elle décide alors de changer de voie : “même si certain ont essayé de me démotiver” parce qu’il était sous-entendu que la psychologie aurait été difficile pour quelqu’un qui venait d’un cursus inhabituel.

Steven, lui, a 19 ans. Il a eu son Bac électro-technique, mais voudrait être animateur sportif. Actuellement, il réfléchit au chemin qu’il doit emprunter pour atteindre son but. Le micro passe de main en main, même si la parole des jeunes est encore incertaine. Mais les médias locaux sont là pour relayer les messages : les journalistes du Parisien, de Marmite FM et du Trappy Blog vont à la rencontre de cette nouvelle génération pleine d’envie et parfois aussi de doutes.

Il faut croire que la soirée a éveillé les appétits. Un petit du quartier du Bois de l’Étang était dans le public, à côté de moi. Il m’a promis qu’il reviendrait à cette soirée avec un doctorat. Son proviseur adjoint, qui n’était pas loin, l’entendit et se retourna : ” c’est entendu ! “.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Makan Fofana

Habitant du quartier du Bois de l'Etang à La Verrière, ancien étudiant à la Sorbonne Nouvelle en Licence Langue Littérature et civilisation, écrivain à mes heures perdues, amateur de philosophie, de spiritualité et du monde de l'entreprise. A travers ce blog je souhaite favoriser de nouvelles initiatives dans le quartier.