Repas islamo-chrétien

0

Il existe une aumônerie à côté de la bibliothèque universitaire de de Saint-Quentin-en-Yvelines. Je vous avoue que cet endroit m’a depuis toujours attiré mais je n’ai jamais osé y aller, peut-être de peur de ne pas être la bienvenue… enfin bref. Cette période d’observation a pris fin hier, le 18 mars 2016, grâce à mon amie Yasmine qui m’a inscrite au repas islamo-chrétien qui s’y déroulait.

À mon grand étonnement il y avait un grand nombre de musulmans présents. L’ambiance était des plus chaleureuses et conviviales entre les personnes de différentes confessions. Les présents étaient de tout âge, de toute origine et de différents milieux.

Tout le monde discutait avec son ou ses voisins, c’était un moment de partage et d’échange dans le plus grand respect.

Il y avait deux prêtres. Moi j’étais assise à la table du père Fabrice, qui nous a confié avec humour qu’ils n’ont pas eu à faire d’efforts car c’était leur jour de carême. C’était donc poisson pour tout le monde !

J’étais assise à côté d’une jeune femme en 3ème année de médecine de confession chrétienne. Elle m’apprend qu’elle pratique sa foi en s’occupant de scouts ou en participant à des activités comme celle qui nous a été proposée hier. En effet pour moi qui suis musulmane, cette pratique est originale, en tout cas ce n’est pas la plus courante chez nous ; c’est pour cela que ces rencontres sont très importantes car elles nous apprennent à aimer notre prochain, même différent de nous, et à profiter de ses expériences et de ses différences.

Personnellement je me sens plus proche de dieu lorsque j’apprends à connaître les pratiques, les points de vue de personnes de différentes croyances, leurs philosophies, surtout concernant les sujets où il existe des divergences (je parle par exemple des interdits alimentaires, la trinité etc…)

J’ai appris que l’aumônerie a organisé en début d’année un repas entre chrétiens et athées. Donc pas de jaloux, cette église est ouverte à tout le monde, même les non croyants ! les repas du mardi et jeudi sont également ouverts à tous ceux qui le souhaitent à un prix exorbitant : 2 euros 50 !

Avant de repartir je remercie le père pour cette fantastique initiative et pour sa gentillesse et je lui dis que j’aimerais beaucoup que ce genre de rencontres se fassent aussi à Trappes, ça nous permettrait de profiter de la richesse culturelle de notre ville.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Dikra Saadi

J'ai 18 ans, en première année de licence de droit à l'université de Saint-Quentin. Citoyenne révoltée , pour moi Trappy blog est non seulement un moyen de partager mes expériences et de m'ouvrir à de nouvelles choses, mais aussi l'opportunité de montrer que Trappes ne se résume pas à l'image négative que certains médias véhiculent.