Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/11/d656332545/htdocs/clickandbuilds/TrappyBlog/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2254

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/11/d656332545/htdocs/clickandbuilds/TrappyBlog/wp-content/plugins/revslider/includes/operations.class.php on line 2258

Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /homepages/11/d656332545/htdocs/clickandbuilds/TrappyBlog/wp-content/plugins/revslider/includes/output.class.php on line 2931
Luc Beaucamp, directeur du Ciné7 depuis plus de 25ans – Trappy Blog

Luc Beaucamp, directeur du Ciné7 depuis plus de 25ans

0

Luc Beaucamp est un acteur culturel, en charge de la gestion d’un cinéma de quartier dans le quartier des 7 Mares à Élancourt, qu’ont connu plusieurs générations d’habitants. Il revient sur son parcours avec deux collégiennes du collège Dumas. 

« Cela doit bientôt faire 25 ans que je m’occupe de ce cinéma ». Pourtant, étant jeune, Luc Beaucamp voulait être journaliste et n’avait pas du tout l’intention de travailler dans le cinéma. Luc Beaucamp nait en 1961 et grandit à l’Isle-Adam dans le Val d’Oise. Puis ses parents s’installent à Palaiseau, dans un HLM, puis dans une maison à Villepreux. A 18 ans, il ne souhaite plus faire d’études et part de chez lui pour travailler et être indépendant. D’abord il s’occupe de la gestion du stock d’une entreprise qui vend de la porcelaine et des verres en cristal. Mais l’entreprise rencontre des soucis judiciaires et, après six mois de travail, Luc est licencié. Puis, sur la proposition d’une amie animatrice à Elancourt, il devient lui‐même animateur. A 25 ans, il veut reprendre ses études et il obtient l’examen spécial d’entrée à l’université (ESEU). Après avoir découvert le cinéma en regardant des animations tard le soir et en allant beaucoup au cinéma sur Paris, il se lance dans les études de cinéma et audio‐visuel. « C’est à mes 32 ans que ma première fille est née et c’est à ce moment que j’ai repris la direction du cinéma des 7 Mares. »

Luc pense qu’un cinéma comme celui d’Elancourt, implanté au cœur de la ville, est très important car c’est un lieu de vie et un lieu de retrouvailles pour rêver, pleurer, rire… Par ailleurs, l’équipe du Ciné7 a pour mission de proposer des films aux écoliers, de la maternelle au lycée. Par ailleurs, Luc a des idées pour améliorer le Ciné7 comme celles d’ouvrir à l’accueil un petit bar pour permettre aux cinéphiles de se retrouver autour d’un verre, après une séance, et également de projeter des films en plein air dans les différents quartiers d’Élancourt. Il souhaite bien sûr continuer à développer les activités du Ciné7.

Cependant, il nous avoue qu’il a toujours des craintes que le cinéma ne fonctionne pas : des hauts et des bas financièrement, des concurrences possibles … Pourtant, explique‐t‐il, « nous essayons de ne pas avoir peur et de continuer à rester positifs. » Quand il parle du projet de construction d’un multiplex sur Maurepas à côté d’Auchan, Luc admet qu’il craint cette concurrence. D’autant, pense‐t‐il, que ce cinéma n’est pas nécessaire car il y a déjà le grand multiplex UGC à St Quentin en Yvelines. Et puis, lui et son équipe ont entièrement rénové le ciné7 il y a un peu plus de 5 ans. Avec le sourire il nous demande si « derrière la forêt de Maurepas un lapin a envie d’aller acheter un billet de cinéma » !

Sibylle et Elisa, en 4ème au collège Alexandre Dumas à Maurepas

Partager sur :

Infos de l'auteur

Avatar