Reportage
Par

« Tu peux m’emmener aux urgences de Créteil ? » Ca c’est ma pote Daniela. En temps normal, elle se débrouille avec son scooter et les transports en commun. Sauf quand les routes sont impraticables avec son noble destrier. Celui-ci ne peut pas prendre les voies rapides. Quant au réseau francilien, il est peu fiable. 

Par

La banlieusarde invisible

Pour être considéré comme issue de la banlieue, il faut avoir la « gueule de l’emploi ». Du coup, une fille comme moi ça existe partout en France, sauf, faut-il le croire, dans les quartiers prioritaires.