Par

La banlieusarde invisible

Pour être considéré comme issue de la banlieue, il faut avoir la « gueule de l’emploi ». Du coup, une fille comme moi ça existe partout en France, sauf, faut-il le croire, dans les quartiers prioritaires.