Directeur d’école : de l’organisation et beaucoup de travail

0

Depuis deux ans M. Labourdette est directeur des écoles du groupe scolaire élémentaire du Berceau sur la commune d’Élancourt (78). Il organise ses responsabilités autour de différents partenaires et projets au service des élèves.

« On travaille sur de l’humain. » En cette veille de vacances scolaires, M. Labourdette, directeur de l’école élémentaire du Berceau, donne la définition de son rôle : « Avant tout, je suis professeur des écoles avec l’option de directeur d’école ». Il explique ainsi qu’il est professeur titulaire pour une classe dont il assume la responsabilité et qu’il doit en plus s’occuper de l’école et des autres enseignants. « En tant que directeur, on est là pour gérer avant tout la sécurité et organiser les apprentissages avec les professeurs afin que les élèves acquièrent des compétences » estime M. Labourdette, car le maintien de la sécurité et de l’ordre dans l’établissement représente sa première mission de directeur.

Sa deuxième mission, aussi importante que la première, consiste « à assurer la continuité des apprentissages » et « à créer des missions et des projets auprès des autres professeurs afin de décliner des programmes communs sur l’ensemble des classes. L’objectif est de donner du sens aux élèves. »

Mais être directeur c’est savoir aussi gérer en permanence « des relations de partenariats avec la mairie pour régler des situations liées aux bâtiments de l’école ou autres, de rencontrer les parents d’élèves pour résoudre différents problèmes ». Mais le poste de professeur consiste, comme pour tous les autres professeurs, à « déployer les programmes d’enseignement prévus par l’Éducation nationale et faire en sorte que chaque élève puisse acquérir de l’autonomie sachant que chaque enfant est différent ». Il précise que ses motivations pour occuper ses fonctions au sein de l’établissement du Berceau ont été liées à la « qualité des relations avec les parents » et le fait que l’établissement était déjà bien développé « dans l’enseignement par le numérique, qui doit être considéré comme une aide et non comme une pédagogie à part entière ». Mais d’une manière générale, les projets de « réaménagement de la cour de récréation en lien avec les délégués des classes », ainsi que « la réflexion à un nouvel aménagement des classes », sont des activités qui le passionnent dans le poste qu’il occupe actuellement.

Être directeur d’école élémentaire et professeur en plus c’est ne pas avoir peur de travailler « plus de soixante heures par semaine ». C’est une fonction exigeante car on doit répondre aux attentes des élèves ainsi que de leurs parents, mais aussi à celles des professeurs de l’établissement.

Lily‐Rose et Enora, élèves de 4ème au collège Alexandre Dumas, Maurepas (78)

Partager sur :

Infos de l'auteur