La dictée de l’Euro délocalisée au ministère de l’éducation nationale à Trappes

0

Le samedi 21 mai dernier, Trappes a accueilli dans la salle jean Baptiste Clément « la dictée de l’Euro 2016 », championnat d’orthographe co-organisé par la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) d’Île-de-France et la Ville de Trappes-en-Yvelines. Cette compétition, était ouverte aux trappistes de tout âge, avec 5 catégories : primaire, collège, lycée, adultes, et la catégorie découverte pour les personnes handicapés ou non francophones. Les 2 meilleurs de chaque catégorie ont reçu des places pour assister à l’Euro 2016, et les deux suivants un ballon et un livre. Le but était de marier la passion du foot et la maîtrise de l’orthographe, afin de montrer aux plus jeunes qu’on peut apprendre à écrire correctement en passant du bon temps.

À la surprise générale, les trappistes ont répondu présent avec environ 350 inscrits. Les élus de Trappes étaient présents ainsi que le maire, toujours aussi fier de sa ville, l’invitée surprise Najat Vallaud Belkacem ministre de l’éducation nationale et le député (PS) de la 11e circonscription des Yvelines et ancien ministre de l’éducation nationale Benoit Hamon. Un court instant, on pouvait avoir l’impression que le cœur du ministère s’était délocalisé à Trappes.

L’événement s’est ouvert sur un discours de ces trois personnalités, le maire de la ville commençant par insister sur l’importance de la lecture et de l’écriture, le député poursuivant avec un discours affectueux et ironique sur le niveau d’orthographe de la ministre, qui n’a heureusement pas eu à faire la dictée mais qui clôtura les discours en témoignant sa joie d’être présente à cet événement. La ministre a participé à la dictée en tant que lectrice d’un texte extrait du livre « Quatre-vingt treize » de Victor Hugo. A la fin de cet exercice, les adultes et surtout les plus petits se sont précipités pour prendre un selfie avec elle. La ministre a accueilli leurs demandes avec des sourires.

Dans une très bonne ambiance, les inscrits ont tous joué le jeu du début à la fin. Pas de mauvais perdants ! Les enfants ont été salués pour leur comportement exemplaire et leur implication à essayer de canaliser leur énergie pour réussir leur dictée. En même temps l’enjeu était de taille, tout le monde dans la salle ne voulait qu’une chose, repartir avec des places pour l’Euro !

Les organisateurs bénévoles qui étaient principalement des jeunes, ont fait un travail remarquable d’encadrement avant, pendant, et après l’événement, un témoignage parmi d’autres de l’importance du tissu associatif trappiste, que certains journalistes parisiens devraient venir apprendre à connaître.

Après de longues minutes d’attente, les correcteurs sont revenus avec les copies corrigées et les noms des grands gagnants, qui furent principalement des filles et des femmes. Les élus ont ensuite remis les récompenses et l’événement s’est fini avec une photo collective des élus et les gagnants de la dictée de l’Euro 2016.

Au final, il est regrettable de voir que ce genre d’événements ne soit pas mis en avant par les différents types de presse nationale, sinon en quelques lignes mal écrites, presse nationale qui n’aurait pourtant sans doute pas hésité, en cas du moindre dérapage, à mettre en scène le négatif en stigmatisant, comme d’habitude, l’ensemble des habitants de Trappes.

Dikra Saadi

Partager sur :

Infos de l'auteur

Dikra Saadi

J'ai 18 ans, en première année de licence de droit à l'université de Saint-Quentin. Citoyenne révoltée , pour moi Trappy blog est non seulement un moyen de partager mes expériences et de m'ouvrir à de nouvelles choses, mais aussi l'opportunité de montrer que Trappes ne se résume pas à l'image négative que certains médias véhiculent.