Mon chat sent la chicha

0

Personnages :

  • Cléo, le chat de gouttière qui s’embourgeoise
  • Steve, le beau-frère fumeur invétéré de chicha
  • Les amis de Steve, créateurs de chicha

Note à l’attention du lecteur : ce billet n’a rien à voir avec les vidéos de chats sur Internet. Je veux vous montrer que même si tout n’est pas rose dans un quartier, tout n’est pas gris non plus. La famille et les amis sont une grande source de joie.

Je vous explique, tous les deux mois, mon copain organise des tournois de foot … sur PS4. La soirée commence généralement avec des crêpes ou des grecs achetés à Trappes (délicieux au passage). Généralement, c’est à ce moment que mon beau-frère et ses potes sortent leurs chichas. Fumer la chicha c’est banal, on est d’accord, mais eux ils ont un sacré level. Je vous décris la situation mon beau-frère pose sa mallette professionnel sur la table, avec un geste chirurgical il sort son narguilé (et non pas un ordi comme le laisse supposer sa sacoche). Là il m’annonce fièrement « Je suis passé au charbon végétal », l’argument choc. Il sait que je suis partisante du naturel. Son délire de charbon bio me fait bien rire. Sur le côté, son pote sort un réchaud d’un sac plastique…oui, oui, un réchaud, comme si je n’avais pas le gaz chez moi. Les gars font du camping dans mon salon. Ils sont trois à fumer la chichas, il y a donc trois chichas. Attention on ne partage pas. Sur quoi, Antoine, le maître suprême de la chicha, le mec est capable de t’en fabriquer une avec une noix de coco et du bambou, même à Koh Lanta il ne serait pas perdu. Bref Antoine sort THE chicha 2.0. Elle est immense, limite connecté en wifi. A côté les autres sont ridicules. Les matchs s’enchaînent, mon salon se transforme en aquarium. Réfugiée dans une pièce voisine, Cléo le chat de gouttière qui s’embourgeoise, me rejoint rapidement. Une douce odeur s’engouffre dans la chambre. Mon chat sent la chicha goût cerise !

Il faut tout une nuit d’aération ou plus pour que mon salon retrouve son parfum chimique.

Mais ce n’est pas grave car ces soirées sont un moment de partage et d’amitié. L’une des forces de nos quartiers c’est qu’on connait nos amis depuis l’enfance. Ici, c’est facile de déclarer à 27 ans « c’est ma pote depuis 24 ans ». Je pense que c’est comme en province dans les zones rurales. Tout le monde se connait et ce depuis des années. On s’entraide quand on a besoin, on se vanne pour rigoler, on s’énerve parfois. C’est l’amitié made in 78.

Partager sur :

Infos de l'auteur

Cindy Massoteau

Salut à tous, moi c’est Cindy, « Dyce » ou « le soleil de la marmite » pour les intimes. Et oui, je suis chroniqueuse à Marmite.FM. J’adore le théâtre et le ciné, j’ai d’ailleurs un blog relatant ces passions : CSTV.fr. Côté étude, j’ai un master d’histoire et une licence d’anglais.